Recherche

Contact

Le présent article n'a pas la prétention de faire un exposé sur la photométrie numérique, tout au moins, il ose faire une approche de ce que l'on peut faire sans grandes difficultés.

Ici, nous présentons une expérience faite à l'observatoire de Chinon avec un télescope de 320 mm, f = 1900m et CCD Audine KAF401.

Pour cette approche, nous avons pris une étoile de période très courte et d'amplitude facile à mettre en évidence. En l'occurence, c'est la céphéide CY Aqr, d'une période de 0.06144 jour (env 88 min) et d'amplitude d'environ 0,6 magnitude qui est adoptée.

Ainsi, les 23 et 25 octobre 2008, on a pointé le télescope de Chinon vers cette étoile et deux séries, l'une de 120, l'autre de 200 images ont été prises à raison d'une image par minute.

C'est sous Iris que les prétraitements et les réductions ont été faits. On a pu dresser des courbes de luminosités. Les résultats ont été véritablement encourageants.

Par la suite, on a transmis les données à Raoul Behrend, de l'Observatoire de Genève, qui étudie les observations dites "CdR Cdl" (pour "courbes de rotations, courbes de luminosités"), voir http://obswww.unige.ch/~behrend/

situation CY Aqr

CY Aqr CDS

À gauche, un extrait de carte du ciel indiquant l'emplacement de CY Aqr. Carte tirée d'après Astrosky  À droite, carte extraite du serveur Aladin. CY Aqr est l'étoile la plus brillante, à droite, l'autre étoile brillante, à gauche, a servi pour la mesure comparative. CDS, Centre de Données astronomiques de Strasbourg. http://cdsweb.u-strasbg.fr/

courbe 1courbe 2

À gauche, la courbe brute, suite à la série de 120 images du 23 octobre. À droite, la courbe brute, suite à la série de 200 images du 25 octobre.

On remarque les derniers points (les plus à droite) qui témoignent un signal très bruité. En effet, la brume s'est levée et les observations se sont fortement dégradées.

courbe finale

Courbe montée par Raoul Behrend à partir des observations de Chinon.

Observatoire de Genève. http://obswww.unige.ch/~behrend/

Facebook