'' Tswaing, un cratère mal connu - Astrochinon

Ce site est optimisé pour un écran d'ordinateur. Si vous souhaitez naviguer plus fluidement sur le site, veuillez plutôt utiliser la version mobile.

Accueil > Documents > Nos dossiers > Tswaing, un cratère mal connu

Étiquettes

Tswaing
cratère
météoritique
éclipse
Afrique
du
sud

Tswaing, un cratère mal connu

(Article paru sur le site internet ATCO).


En effet, si l'on demande à un astronome amateur de citer un cratère météoritique, il indiquera sans hésitation le Meteor Crater, ou le cratère Barringer, c'est-à-dire celui qui est en Arizona.



Vue panoramique du cratère Tswaing.


Même le dictionnaire de l'astronomie, Philippe de la Cotardière, Editions Larousse, indique qu'il s'agit du "plus grand cratère météoritique connu à la surface de la Terre".



Aussi, à la faveur le l'éclipse du 4 décembre 2002 en Afrique du Sud, j'ai eu l'occasion de me rendre en un lieu où existe depuis 200 000/220 000 ans, un cratère d'impact météoritique aux dimensions analogues à celles du Meteor Crater. Ce cratère est à une quarantaine de kilomètres au nord/nord-ouest de Pretoria. Dans la langue locale, le mot "Tswaing" indique la présence de sel. C'est qu'à la différence du Meteor Crater, au fond du trou existe un petit lac salé (je peux même ajouter que, malgré l'odeur fétide qui régnait au niveau de l'eau, je me suis offert le "luxe" de goûter un peu de ce liquide qui s'est avéré, effectivement, salé).


Le cratère a été, dans le passé, l'objet d'études plus ou moins controversées.

On a longtemps défendu la thèse de l'origine volcanique. Entre autre, Percy Wagner, géologue, en publia un livre en 1922. Ses observations s'appuyaient sur la présence de roches volcaniques effectivement présentes sur les bords du cratère. En 1933, le géologue allemand Rohleder défendit, au contraire, la thèse de l'origine météoritique. En 1988/1989, des forages jusqu'à 200 m sous la surface du fond du cratère, ont montré des preuves de transformations de matière sous l'effet d'un impact.


Le cratère Tswaing présente un diamètre de l'ordre de 1200 m, une profondeur de 120 m et les lèvres du cratère s'élèvent à environ 60 m au-dessus de la plaine alentours. A l'origine, ce bord devait être deux fois plus élevé, l'érosion au cours des quelques 200 000 années en a réduit la hauteur.


On estime que ce cratère a résulté de l'impact d'une météorite d'un diamètre de 30 à 50 m, l'énergie libérée aurait été équivalente à 1000 bombes de type Hiroshima.


Enfin, on pense que la météorite a été de type chondrite (type de météorite pierreuse) dont la matière a été, dans la majeure partie, volatilisée lors de l'impact.



Vue sur la plaine, cliché pris depuis le bord du cratère.



Vue sur la berge du petit lac salé.



En l'honneur de l'astronome américain Shoemaker, plaque posée sur le bord du cratère.



Pour avoir une carte, cliquez sur

http://www.hartrao.ac.za/other/tswaing/tswsat1.jpg (103 ko)


Quelques liens : (en anglais)

http://www.hartrao.ac.za/other/tswaing/tswaing.html

http://www.nfi.org.za/Tswaing/Index.htm (site officiel Tswaing)

Partager cette page ?

Articles similaires