'' Observer le soleil sans danger - Astrochinon

Ce site est optimisé pour un écran d'ordinateur. Si vous souhaitez naviguer plus fluidement sur le site, veuillez plutôt utiliser la version mobile.

Accueil > Documents > Nos dossiers > Observer le soleil sans danger

Étiquettes

soleil
observations
dossiers
conseils
éclipses

Observer le soleil sans danger

Conseils à suivre pour l'observation directe du soleil

L’observation du Soleil (pendant ou en dehors d’une éclipse) sans protection peut provoquer de graves dommages au niveau de l’œil. La lumière du Soleil est telle que la rétine se trouve brûlée même après une courte période d’observation direct du Soleil.


Sans instrument, une courte exposition n'est pas dangereuse mais si elle devient plus durable les dommages seront plus importants.

Avec un instrument les lésions seront presque dans tout les cas catastrophiques : jusqu’à la perte de la vue et cela pourrait être définitif.


 ATTENTION : on ne se rend pas compte immédiatement des brûlures provoquées par le soleil pour une simple raison. La rétine étant dépourvue de cellules sensibles à la douleur, fixer le Soleil provoque simplement une sensation d'éblouissement ainsi nous n’avons pas le réflexe de détourner les yeux (cela étant encore plus vrai chez les enfant). Malheureusement le soleil provoque des brûlures de la rétine, cela et dû aux Infra-Rouges, non perceptibles à l'œil.

Il ne faut pas oublier que chez les enfants, le pouvoir de filtration du cristallin n'apparaît que vers 11 ans, à cela s'ajoute leur inconscience face au danger.

Dans certains cas un rétablissement peut avoir lieu après quelques jours ou quelques mois, malheureusement certaines lésions entraînent des séquelles graves.

Les signes d’une lésion rétinienne apparaîtront quelques heures après l'exposition et seront :

· Une impression rétinienne, vision rouge, troubles visuels plus ou moins important, une impression de chaleur au niveau des yeux.

· Une chute ou une perte de la vue qui peut être définitive.

· La disparition d’une zone de champ visuel centrale ou para-centrale.


Lors d’une éclipse, le danger est augmenter. Pendant la phase de totalité, les protections ne sont plus indispensables et l'œil s'accommode comme en pleine nuit. Lorsque la totalité se termine, lorsque le soleil réapparaît et que l’on a pas repris une protection ; à ce moment précis il y a un réel danger.

NE SURTOUT PAS UTILISER :

· Des lunettes de Soleil même superposées, car leur pouvoir de filtration est largement insuffisant.

· Des pellicules photo noir et blanc ou couleur, exposées ou non, en effet les IR sont si peu filtrés qu'ils peuvent brûler la rétine.

· Une plaque de verre noircie à la flamme, ce procédé laisse passer trop de rayonnement infrarouge et peut présenter des défauts d'homogénéité.

· Des radiographies ou des disques compacts audio ou informatiques pour les mêmes raisons.

· Un filtre SUN fourni avec les instruments du commerce. Le risque d'éclatement du filtre est trop important.

LES FILTRES A UTILISER :

· -Les films mylar : papier aluminé spécialement adapté à l'observation du Soleil.

· -Les filtres en polymère : Ils sont teintés dans la masse et donc moins fragiles (idéal pour les enfants). Ils donnent une couleur orangée.

ATTENTION : si vous utilisez les deux filtres précédents avec un télescope, une lunette astronomique ou une paire de jumelle, réduisez leur diamètre a un maximum de 60 mm et placez les a l’avant de l’instrument, JAMAIS à l'oculaire de l'instrument. Ils peuvent être aussi utilisés sans instrument sous forme de lunettes de protection.

Les verres de soudeur de grade supérieur à 12 : Ils sont tout à fait adaptés à l'observation du Soleil car ils filtrent tous les rayonnements nocifs pour les yeux.

NE JAMAIS L’UTILISER AVEC UN TELESCOPE, LUNETTE ASTRONOMIQUE OU JUMELLES.

* Il existe aussi des filtres de pleine ouverture que l’on place à l’avant des instruments : ce sont des filtres en verre placés sur l'objectif de l'instrument.

VOICI LE MOYEN LE PLUS SUR POUR L’OBSERVATION SOLAIRE :

· Il s’agit de projeter l’image du soleil sur un écran (feuille de papier blanc placer sur un support carton ou un mur blanc)

· Pour cela dirigez votre instrument vers le soleil, il ne faut surtout pas regarder à l’oculaire de l’instrument ni du chercheur ; le danger étant de se brûler la rétine (boucher le chercheur), observez l’ombre projetée par le tube sur le sol. Quand celle-ci est minimale, l’instrument est aligné avec le soleil. Placez votre écran au moins à 30 cm de l’oculaire (si votre alignement avec le soleil est bon, vous devez voir le soleil se projeter sur votre écran), plus vous serez éloigné de l’oculaire, plus l’image du soleil sera grande mais elle sera moins lumineuse, donc éviter d’éloigner trop l’écran de l’oculaire.

CETTE TECHNIQUE D’OBSERVATION APPORTE PLUSIEURS AVANTAGES :

· La sécurité pour ceux qui observent.

· L’observation en groupe en se plaçant autour de l’écran, ainsi vous pourrez observer les taches solaires ainsi que leur évolution sur plusieurs jours.

Partager cette page ?

Articles similaires