'' Histoire d'Astronomie en Chinonais - Astrochinon

Ce site est optimisé pour un écran d'ordinateur. Si vous souhaitez naviguer plus fluidement sur le site, veuillez plutôt utiliser la version mobile.

Accueil > Documents > Nos dossiers > Histoire d'Astronomie en Chinonais

Étiquettes

Astrochinon
aujourd'hui
dossiers
astronomie
chinon
chinonais
histoire

Histoire d'Astronomie en Chinonais

Chinon, 9000 habitants, sous-préfecture d'Indre et Loire, haut sommet de la France médiévale, un passé riche en histoire, capitale de la Rabelaisie.

Ville paisible au bord de la Vienne, Chinon est aussi connue pour sa centrale nucléaire, son vin, sa situation au carrefour de la Touraine, du Poitou et de l'Anjou.

Un peu d'histoire

 

Fondé sous la houlette de Maurice Audejean, en 1984, ce club s'est construit comme section de la MJC de Chinon.
Dès 1986, le club décide d'entreprendre la construction d'un observatoire équipé d'un télescope de 320 mm.
Au cours de cette année, le télescope est construit suivant des plans définis par les membres de la section astro de la MJC. Peu après suivent les plans de l'observatoire.
Toutefois, la recherche d'un terrain s'avère quelque peu difficile, mais c'est avec la participation active de la Ville de Chinon que le site est choisi : il est, de plus, au point culminant de la commune de Chinon, à 103 m d'altitude.
C'est en 1988, que le terrain est acquis et que démarrent les travaux.
 
 
Suit alors une longue période d'activité axée sur la construction. Tout s'enchaîne : terrassement, maçonnerie, travaux sur résine polyester, menuiserie, électricité, soudure, électronique, optique, peinture, etc.
C'est en 1990 que l'observatoire devient opérationnel.
 
 
La coupole a été l'élément le plus délicat à construire. La technique a reposé sur le coulage de 12 éléments en résine polyester.
Que l'on ne s'étonne pas de voir (ici, à droite) ces personnes masquées : malgré le local bien aéré, il était plus sain de respirer une atmosphère filtrée plutôt que les vapeurs dégagées par la résine !
 
 
Un montage complet de deux parties a été fait dans la cour de la MJC à 3km de l'observatoire.
Chacune de ces parties a été transportée jusqu'à l'observatoire où un assemblage définitif a été réalisé avant la pose ultime.
 
 
La coupole une fois posée, si elle a constitué une étape importante, n'a cependant pas été la fin des travaux comme le montrent les vues suivantes. Le télescope, construit depuis plusieurs années, a été amené et posé. Les travaux d'aménagement intérieur et extérieur ont encore représenté une somme considérable d'heures de travail.
 
 
Durant ces années et depuis sa création, le club n'a pas failli à sa mission première. Expositions, soirées publiques, émissions radiophoniques, interventions dans le milieu scolaire ont constitué les activités visibles de l'extérieur sans pour autant négliger l'activité interne (réunions et observations) qui a été (et demeure toujours) le point de rencontre des adhérents du club.
 

L'observatoire de Chinon dans les années 90.

Aujourd'hui

Depuis début 1998, le club d'astronomie de la MJC est devenu "Astronomie en Chinonais", association indépendante régie par la loi du 1er juillet 1901.
 
Côté travaux d'infrastructure, l'observatoire a connu des compléments d'équipement, (informatisation, CCD, etc.) ainsi qu'une étape importante : l'électrification en 2005.
 
Ses activités se poursuivent en partenariat avec des organismes locaux.
Bien sûr, dès le début de l'existence des manifestations nationales, le club n'a manqué aucune occasion d'y participer : Nuit des étoiles filantes (devenues depuis Nuit des étoiles), Sciences en fête, etc.
Plusieurs de ses adhérents participent à des organismes divers (ATCO, AFOEV, Observateurs Associés au Pic du Midi, Astro Queyras, etc.).
 

Partager cette page ?

Articles similaires